Pimp Your Business Model La Boulangerie

Et les Pimpeurs pimpèrent

ça s’est passé le jeudi 13 au soir à Mutinerie.

Nous étions 10 Pimpeurs réunis grace à Thomas autour d’un business model un peu ratatiné (ratartiné) celui de la Boulangerie.

2014-03-11_22h37_01

Nous avons pu faire connaissance une semaine avant à l’aide d’un groupe FB et nous avions hâte de commencer à échanger nos idées.

La première étape a consisté à réaliser un IdeaBlitz à l’ancienne (c’est à dire sans Stormz cette fois-ci) :

  • En quoi une boulangerie peut-être qualifiée d’ouverte ?
  • En quoi une boulangerie peut-être qualifiée de collaborative ?
  • En quoi une boulangerie peut-être qualifiée de responsable ?

Nous avons postité un max mais pas trop (deux minutes sur chaque questions).

Voici vos post-it saisis dans Stormz (numéro 004-872-475).

IMG_6229

 

IMG_6221

 

 

Confidence : nous avions parmi nous un magicien des business model.

kid_superhero_muscle

En deux coup de cuillère à pot, BIM ! cinq pistes !

 Bon allez, pour n’en retenir que trois on vote :

IMG_6215

 

Maintenant on passe aux choses sérieuses :

  • trouver le nom
  • une image explicite
  • le pitch du business model

IMG_6240

 

Voilà, nous sommes heureux de vous présenter trois nouvelles structures (qui ont d’ailleurs immédiatement voulu signer des contrats de partenariat les unes avec les autres) :

  • DiscoPain (ouah les copieurs !)
  • La chaine du pain
  • OpenFournil

 DiscoPain

La fête du pain pas perdu

(si vous arrivez à le dire vous gagnez … un crouton au fromage)

A quel problème on s’attaque ?

Les invendus de boulangeries et la recréation du lien social autour de la fabrication du pain sont les deux problèmes que nous adressons.

Notre business model en quelques phrases

Le Discopain est un événement festif qui a été précédé d’une collecte de pain invendus auprès d’un petit réseau de boulangers. On partage ce pain en même temps que la soupe des disco soupe.

On peut aussi imaginer transformer le pain invendu et en faire des produits valorisables. Les croutons sont gratuits, et on fait aussi des croutons… au fromage… et autre parfums premium.

Cela nécessite d’identifier un réseau de boulangers pour travailler régulièrement avec eux. Il faudra également mobiliser une équipe de bénévoles qui va travailler un peu en amont pour collecter et transporter les produits.

Nous n’avons pas encore résolu la question du four dans le cas où nous serions amené à fabriqué du pain pour compléter la demande de pain durant la fête.

IMG_6242

IMG_6243

photo

La Chaine du pain

mon pain, chez mon voisin

A quel problème on s’attaque ?

Le problème auquel on s’attaque c’est celui des gens qui oublient, qui n’ont pas le temps et pas les bons horaires et celui des boulangers et des particuliers producteurs de pain qui produisent du pain et qui ne savent pas quoi faire des invendus.

Notre business model en quelques phrases :

C’est un service de mise en relation de l’offre et de la demande qui se concrétise en particulier par un site web.

Les livraisons s’effectuent à domicile. Le site prend une commission sur les ventes si les transactions se font sur le site.

On a aussi des services premium comme la livraison de petits déjeuner ou des plateaux de pain et fromage, des hotdog (car finalement, on met autant de temps à réaliser un hotdog que dix n’est ce pas ?).

On peut prendre en charge les invendus en prenant les produits à la fermetures et en les vendant à travers les achats tardifs, mais aussi des dépôts auprès des gardiens d’immeuble, les resto du coeur, et les… Disco pain !

Nos partenaires sont les particuliers et les boulangers avec qui on travaille de la même façon.

C’est le Co-voiturage du pain en fait.

IMG_6224

IMG_6244

 

OpenFournil

Faites vos pains entre amis

On note tout de suite qu’un partenariat est possible avec le site de mise en relation (ça va devenir la mafiat du pain notre histoire !)

A quel problème on s’attaque ?

La disponibilité de machines, d’ustensiles et du savoir faire pour faire du pain.

Notre business model en quelques phrases :

On labélise des espaces, des lieux ouverts au public respectant une charte de contenu et d’organisation. On met à disposition une plateforme de gestion des recettes.

Le chef boulanger est tellement content qu’il n’est pas rémunéré. 🙂 nah just kidding !

On vend des formations. On prend une commissions sur les transactions qui ont lieu dans le lieu. Les utilisateurs peuvent s’abonner et nous offrons également des services d’accompagnement pour aider les boulangeries traditionnelles à effectuer la transition vers ce modèle incroyable.

 IMG_6253

IMG_6251

Partager

Karine Durand-Garçon

À propos de Karine Durand-Garçon

Open Minded, curious & innovative Senior IT Manager.

One thought on “Pimp Your Business Model La Boulangerie

  1. VINCENT MALLET

    Bonjour,
    Emmanuel Thouan m’a fortement recommandé vos serious game autour du BM canvas, pourriez vous m’inviter à la prochaine édition?
    Merci d’avance

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *