2025 Time Machine experience

Le 4 avril 2013, à La Cantine s’est déroulé un événement un peu particulier : entre l’intervention d’un chercheur à Polytechnique, des workshops sur le futur et un voyage dans le temps, les participants ont été bien occupés et sont repartis la tête pleine de visions prospectives concernant ce qui passera en … 2025 !

Découvrez la synthèse de cette soirée pas comme les autres…

Infoline : #TME2025

Mais que s’est-il passé lors de cet évènement aussi prospectif que farfelu ? Voici un petit aperçu de la soirée en images ! Merci à Nicolas Mendoza de Neptuli pour son travail digne d’un vidéaste de talent !

L’origine de l’événement

Tout a commencé lorsqu’est apparu sur les réseaux sociaux une drôle d’invitation pour un voyage dans le temps par Without Model

Le lieu de l’évènement était alors inconnu, seule indication : ça allait se passer à 15 mn de Châtelet… Toutes les suppositions ont alors été évoquées : serait-ce en banlieue ? dans Paris ? quel type d’endroit pouvait bien accueillir une si étrange manifestation ?

Finalement, la veille de l’évènement, la réponse a été envoyée à tous les participants : ce serait La Cantine qui allait être le lieu d’expérimentation du voyage vers le futur.

Pour co-animer ce workshop avec Louis-David Benyayer, Moustic’Air, la radio en ligne était présente et a enregistré deux podcasts pour vous permettre de réécouter ce moment historique. Voici pour ceux qui souhaitent écouter ou réécouter ce qui s’est dit pendant la Time Machine Experience 2025 les podcasts de la soirée : partie 1 et partie 2.

L’arrivée

A 18h00, arrivée des premiers participants, on leur propose de choisir une carte parmi une trentaine de cartes tendances : consommation collaborative, monnaies complémentaires, Big Data, fin de la grande entreprise centralisée ainsi que des thématiques encore plus « prospectives » telles que l’humain augmenté, la fin des géants Google et Facebook ou encore la légalisation progressive des drogues, … en leur expliquant seulement qu’ils en auront besoin par la suite, au cours d’un workshop prospectif. On leur remet également une carte d’embarquement pour la machine à voyager dans le temps. Ils sont un peu intrigués mais jouent le jeu et se préparent à vivre une soirée exceptionnelle.

Les modèles de 2013

Lors de la Time Machine Experience 2025, Pierre-Jean BENGHOZI nous a proposé une synthèse des business models de 2013 .

Pierre-Jean BENGHOZI est directeur de recherche au CNRS et professeur à l’Ecole Polytechnique au sein de laquelle il dirige le pôle de recherche en Economie et Gestion. Il a beaucoup travaillé autour de sujets tels que le développement et l’usage des TIC dans l’économie ainsi que leur impact sur les grandes organisations.

Pour ceux qui veulent en savoir plus sur l’intervention de Pierre-Jean BENGHOZI, voici les slides sur lesquelles il s’est appuyé pour faire un point sur 2013 :

2025 : Un monde nouveau ?

Louis-David Benyayer nous a raconté l’histoire de Benjamin en 2025, un monde dans lequel la disparition des distributeurs laisse la place à la co-création, la consommation collaborative en termes de logement, par exemple, mais aussi de locaux (open place), la mutualisation des connaissances comme des outils et infrastructures, … Cette vision prospective, basée sur l’article d’Antonin Léonard et Louis-David Benyayer : 2025 : Un monde sans distributeurs a permis d’immerger les participants dans une vision prospective dans le but de les préparer à ce qui suivait …

Les ateliers prospectifs : quel seront les enjeux du monde de demain ?

En effet, 4 personnalités phares du monde de 2025 ont été invitées à participer à une conférence et un voyage vers le futur permettra de les y rejoindre afin d’évoquer avec eux la manière dont fonctionnera le monde dans 12 ans.

C’est ainsi que les participants apprennent que Maëva Bene (#MaevaBene), grande prêtresse de l’innovation sera présente lors de cette conférence futuriste. Mike Oualid Chong (#MikeOChong), PDG d’une multinationale sera à ses côtés, ainsi que Pierre Radis (#PierreRadis), agriculteur amoureux de la nature et fervent défenseur de celle-ci. Enfin, Antonio de la Broca (#A_de_la_Broca), Prince du Belize est aussi convié au débat.

Leurs avatars sont présents et demandent de l’aide au participant afin de se préparer à l’ultime débat.

Les participants sont ainsi répartis en 4 groupes, selon leurs affinités avec les différentes personnes qui viennent de leur être présentées.

Si vous souhaitez avoir plus de détails sur ce qui est ressorti des ateliers, en voici une petite synthèse :

On passe dans la time machine, direction : 2025

Ainsi préparés à débattre et sûrs de leurs chances de convaincre les autres, chacun des 4 membres de la conférence retournent dans le futur où nous les rejoignons quelques minutes plus tard grâce à la machine à voyager dans le temps, digne de Retour vers le Futur.

Un flash nous emporte dans le temps et nous voici en 2025, assistant à une conférence / débat entre nos quatre protagonistes.

Voici un petit florilège des phrases clés du débat :

« Aujourd’hui c’est assez délicat à chiffrer mais nous avons un grand nombre de Big Mamma dans le monde qui sont mues justement par cette énergie qui les pousse à faire, à réaliser leur rêve, en réunissant les gens tous ensemble, selon ce qu’ils veulent et voilà, je voudrais juste leur faire passer un message : « Flower Empower » « (écho dans la salle).

Maëva Bene, Papesse de l’innovation, débat 2025

« Personnellement, pour nous, ça a été la crise de 2018 le déclencheur, on est d’accord, mais, avant ça, certain ont montré l’exemple quand même, et on a vu fleurir (à Maëva : « Vous qui adorez les fleurs »), des communautés, un petit peu partout, sur le territoire et c’était quand même un signe d’espoir, et c’est pour ça qu’il y a autant de gens qui, en 2018-2019, dans les années noires, sont retournés vers « le vert ».« 

Pierre Radis, Agriculteur pro-communautés, débat 2025

« On voit ou nous a amené le protectionnisme, là vous avez trois tenants (il désigne Maëva, Pierre et Antonio) de cette idéologie-là, moi ça m’inquiète ! »(Mike Oualid Chong)

Vous simplifiez nos propos, une fois de plus ! (Antonio de la Broca)

Oui et puis il faut quand même savoir que Mike est vice-président il me semble de Monsanto donc on comprend son intérêt à faire tomber toutes les frontières car il fait partie des personnes qui mettent des brevets sur le vivant, qui nous empêchent de faire la récolte et d’être en lien avec la terre. Ils ont, en effet, tout intérêt à ce qu’il n’y ait plus de protection et à ce qu’on livre ce monde en pâture au marché !« (Pierre Radis)

« On avait commencé à voir dès 2012 un Etat comme l’Islande qui avait commencé à définir les contours d’une nouvelle gouvernance, d’une gouvernance avec des données ouvertes où finalement les citoyens pouvaient contribuer à la Constitution, ce qui était une grande première. C’est la démarche centrale de l’Etat du Belize, qui, encore une fois, est un Etat qui se comprend comme une communauté d’esprit, plus que comme une communauté d’origine et c’est un Etat qui est tout à fait nouveau et différent des Etats anciens qui étaient finalement des Etats imposés dès la naissance [… ] nous sommes un laboratoire de démocratie, c’est d’ailleurs comme ça que nous gagnons notre vie en fait nous faisons du consulting pour les autres Etats qui aujourd’hui se pressent à nos portes pour savoir comment faire tout simplement« 

Antonio de la Broca, Prince du Belize, débat 2025

« Au sein de ma multinationale, tout est public, tout est transparent, c’est la liberté de chacun qui guide l’action qu’on va pouvoir prendre dans la société. Je pense que derrière notre échange ce soir, il y a différentes perspectives mais il y a quand même une question fondamentale : est-ce qu’il y a une foi dans l’être humain et dans l’être humain avec toute sa liberté d’exprimer son potentiel ou est-ce qu’on a une foi dans l’action collective ? et l’expérimentation qui est menée à l’échelle globale, car il faut quand même que je rapelle que je représente 99,9% de la façon dont a été gérée la société au niveau mondial face à des expérimentations qui sont encore limitées. Ce qui se passe depuis 6 ans c’est finalement une humanité qui évolue dans le bon sens, parce que pour la première fois, on laisse la possibilité à l’être humain de créer, de se regrouper, avec d’autres personnes et finalement la question de la transparence est devenue secondaire car l’information circule plus librement notamment grâce aux réseaux. »

Qui contrôle les réseaux ? (Louis-David Benyayer, venant du passé (2013))

Ils ont été reconstruits par les citoyens. »

Mike Oualid Chong, PDG pro-libéral, Débat 2025

La suite sur le podcast du débat de la soirée.

Pour permettre aux individus restés en 2012 de suivre le débat, en plus de la diffusion en directe de celui-ci via la radio en ligne Moustic’Air, les avatars ainsi que leurs communautés tweetent à toute allure et les messages sont directement affichés sur le TweetWall spécial TME 2025.

Une carte des interactions a été réalisée par l’équipe de Bluenod et permet d’observer ce qui s’est passé entre les différents participants à l’événement.

Un grand merci à :

Partager

Louis-David Benyayer

À propos de Louis-David Benyayer

Entrepreneur / consultant / chercheur / enseignant, Louis-David Benyayer est passionné par l'innovation, la stratégie, les modèles économiques et l'entrepreneuriat.

Antonin Léonard

À propos de Antonin Léonard

Le porte drapeau de l’économie collaborative. OUISHARELOVE is the moto.

Carole Leclerc

À propos de Carole Leclerc

Jeune diplômée en management et économie du numérique, a travaillé à la Fing sur les données personnelles et les business models associés.

À propos de Christophe Benavent

Christophe Benavent est Professeur à l'Université Paris Ouest, où il est responsable du  Master Marketing Opérationnel International.

Stéphane Degonde

À propos de Stéphane Degonde

Après avoir créé son entreprise et occupé diverses responsabilités en stratégie, ingénierie financière et conseil, Stéphane Degonde est aujourd’hui consultant, coach en entrepreneuriat et conférencier. Auteur du blog « Une vie d’entrepreneur » sur le site de L'Express, il rédige des chroniques pour la Harvard Business Review et enseigne à The School of Life Paris.

Célya Gruson-Daniel

À propos de Célya Gruson-Daniel

Curieuse de tout et surtout de ce qui peut émerger de plusieurs cerveaux humains s'interrogeant et réfléchissant ensemble.

À propos de Armel Le Coz

Designer de service et designer politique.

Nicolas Loubet

À propos de Nicolas Loubet

Nicolas Loubet est le co-fondateur avec Stéphane Tholander d'Umaps. C'est un passionné d'innovation disruptive impliqué dans plusieurs agences, médias et services propulsés par des communautés créatives (Ondine, Knowtex, Bluenod).

Clio Meyer

À propos de Clio Meyer

L'envie de réunir mon savoir scientifique et ma pratique des arts bouillonne, et cette envie me pousse vers l'univers des indépendants et de l'innovation. En plein dans la génération slash, je cherche un travail qui me permettent de me heurter à des problèmes complexes, de rencontrer des gens plein d'intelligences, de mettre à contribution mes compétences variées et de concevoir d'autres formes d'interactions artistiques et sociales, ou encore de partager mon expérience écolo. Et je suis prête à mettre toute l'énergie dont je suis capable au service de cette ambition!

Benjamin Tincq

À propos de Benjamin Tincq

Hi! I'm Ben. I'm a writer, peer-to-peer strategist and social hacker.

À propos de Maëva Tordo

#BusinessPoet #NOISE #BlueFactory #MakeSense #Sandbox #OuiShare #ESCPEurope

Antoine Van Den Broek

À propos de Antoine Van Den Broek

Co-fondateur de Mutinerie. Retrouvez sa mini bio sur le site de Mutinerie.

Karine Durand-Garçon

À propos de Karine Durand-Garçon

Open Minded, curious & innovative Senior IT Manager.

Pierre-Jean Benghozi

À propos de Pierre-Jean Benghozi

Chercheur de référence sur le digital et en particulier sur les modèles économiques associés (Polytechnique).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *